Répondez à ce QCM de 20 questions pour tester vos connaissances sur l’examen de l’ATPL théorique !

20 questions gratuites de l’ATPL théorique sur le module Performances

QCM ATPL Gratuit

Répondez à ce QCM gratuit pour vous préparer à l’examen théorique de l’ATPL.

Dans ces questions à choix multiples, une seule réponse est vraie :

1 : La pente air de montée est définie comme le rapport entre :
A. le taux de montée et la vitesse vraie.
B. la vitesse vraie et le taux de montée.
C. l’augmentation d’altitude et la distance sol, exprimé en pourcentage.
D. l’augmentation d’altitude et la distance air horizontale, exprimé en pourcentage.

2 : La pente brute en cas de remise de gaz configuration atterrissage est exigée :
A. N moteurs en fonctionnement et est au moins égale à 3,2%.
B. N moteurs en fonctionnement et est au moins égale à 2,1% pour les bimoteurs, 2,4% pour les triréacteurs et 2,7% pour les quadrimoteurs.
C. N-1 moteurs en fonctionnement et est au moins égale à 2,1% pour les bimoteurs, 2,4% pour les triréacteurs et 2,7% pour les quadrimoteurs.
D. N-1 moteurs en fonctionnement et est au moins égale à 3,2%.

3 : La pente brute minimale de 3,2% exigée pour un avion à réaction en cas de remise de gaz à l’atterrissage est démontrée : 1. trains rentrés. 2. trains sortis. 3. N moteurs à la poussée décollage. 4. N-1 moteurs à la poussée décollage. 5. volets position atterrissage. 6. volets position approche.
A. 2, 3, 5.
B. 1, 3, 6.
C. 2, 3, 6.
D. 2, 4, 5.

4 : La pente de montée après décollage, au niveau de la mer, des avions monomoteurs à pistons, doit être au moins de :
A. 2,5 %.
B. 4,8 %.
C. 8,3 %.
D. 0,75 %.

5 : La pente de montée est définie comme le rapport entre :
A. l’augmentation d’altitude et la distance air horizontale exprimé en pourcentage.
B. l’augmentation d’altitude et la distance sol exprimé en pourcentage.
C. la vitesse vraie et le taux de montée.
D. le taux de montée et la vitesse vraie.

6 : La pente de montée minimale requise sur le deuxième segment de trajectoire de vol après le décollage d’un avion à réaction est définie par les paramètres suivants : 1. train rentré. 2. train sorti. 3. volets d’ailes rentrés. 4. volets d’ailes en position de décollage. 5. N moteurs à la poussée de décollage. 6. (N-1) moteurs à la poussée de décollage. 7. vitesse sur trajectoire égale à V2+10kt 8. vitesse sur trajectoire égale à 1,3 Vs 9. vitesse sur trajectoire égale à V2 10. à une hauteur de 35 pieds au-dessus de la piste
A. 1, 4, 6, 9.
B. 1, 4, 5, 10.
C. 1, 5, 8, 10.
D. 2, 3, 6, 9.

7 : La piste 30 est en service et l’altitude du seuil est 2 139 ft, l’altitude du seuil 12 est 2289 ft. La longueur de roulage disponible est de 1 720 mètres et le prolongement dégagé est de 280 mètres. Quelle est la pente de la piste en service ?
A. 2,65 % ascendante.
B. 1,49 % ascendante.
C. 1,86 % descendante.
D. 2,53 % par minute.

8 : La plage de vitesse entre les vitesses de buffeting bas et haut :
A. augmente avec l’augmentation de masse.
B. se réduit avec l’augmentation de masse et d’altitude.
C. est seulement limitative à basse altitude.
D. se réduit avec l’augmentation de masse et est indépendante de l’altitude.

9 : La plage de vitesses entre le décrochage basse vitesse et le décrochage haute vitesse :
A. diminue avec l’augmentation de masse et est indépendant de l’altitude.
B. est limité seulement à basse altitude.
C. diminue avec l’augmentation de masse et d’altitude.
D. augmente avec l’augmentation de masse.

10 : La poussée d’un avion à réaction à régime constant :
A. ne change pas avec le changement d’altitude.
B. est inversement proportionnel à la vitesse.
C. est indépendante de la vitesse.
D. augmente proportionnellement avec la vitesse.

11 : La poussée réduite au décollage ne devrait pas être utilisée normalement quand :
A. la piste est contaminée.
B. des obstacles sont proches de la fin de la piste.
C. il fait sombre.
D. la piste est mouillée.

12 : La poussée réduite au décollage ne devrait pas être utilisée normalement quand :
A. il fait sombre.
B. l’antipatinage est indisponible.
C. la piste est mouillée.
D. la température extérieure est ISA+10°C.

13 : La poussée réduite au décollage ne devrait pas être utilisée normalement quand :
A. la piste est mouillée.
B. la piste est sèche.
C. du cisaillement de vent est signalé sur la trajectoire de décollage.
D. il fait sombre.

14 : La première action que le pilote doit entreprendre pour ralentir un avion en cas de panne moteur à une vitesse inférieure à V1 est :
A. le freinage des roues.
B. l’inversion de poussée du moteur.
C. la réduction de la poussée des moteurs.
D. la sortie des aérofreins ou des spoilers.

15 : La procédure de drift down est applicable :
A. après une panne d’un moteur au-dessus de l’altitude de rétablissement un moteur en panne.
B. consécutivement à une dépressurisation cabine.
C. pour mener une approche à vue.
D. pour mener une approche aux instruments à un aérodrome non équipé d’ILS.

16 : La procédure drift down spécifie des exigences concernant :
A. l’effacement des obstacles consécutif à une panne moteur.
B. la limitation de masse pendant l’atterrissage au terrain de dégagement.
C. la pente de montée pendant la descente vers l’altitude de rétablissement nette.
D. la puissance des moteurs à l’altitude à laquelle la panne de moteur se produit.

17 : La procedure drift-down spécifie des exigences concernant :
A. le franchissement d’obstacles pendant la descente jusqu’à l’altitude de rétablissement.
B. la pente de montée pendant la descente à l’altitude de rétablissement.
C. la puissance des moteurs à l’altitude à laquelle la panne de moteur se produit.
D. le poids pendant l’atterrissage au terrain de dégagement.

18 : La raison principale relative à l’utilisation de la technique de montée par paliers est :
A. de se conformer aux procédures ATC.
B. de diminuer le temps de vol.
C. d’augmenter l’autonomie.
D. d’augmenter le rayon d’action.

19 : La séquence correcte des vitesses est :
A. Vx, Vs, Vy.
B. Vs, vitesse maxi range, vitesse endurance maxi.
C. Vitesse endurance maxi, Vs, vitesse maxi range.
D. Vs, Vx, Vy.

20 : La tangente depuis le point d’origine des repères à la courbe de poussée requise en fonction de la vitesse vraie, pour une avion à réaction, détermine la vitesse :
A. de rayon d’action maximal.
B. d’autonomie maximale.
C. de puissance minimale.
D. de vitesse maximale.

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder aux réponses de ces questions de l’examen théorique ATPL !