Réussissez votre
Examen Aéronautique

Accédez à plusieurs milliers de questions corrigées couvrant les programmes officiels 2023 de l’ATPL, du théorique ULM, du PPL et PPL Hélicoptère. Révisez chapitre par chapitre, épinglez vos questions préférées, suivez votre progression grace à des statistiques détaillées et entraînez-vous de manière intensive avec nos examens blancs.

4,8/5 sur plus de 500 avis

QCM sur l’examen du PPL Avion théorique gratuit : 20 questions offertes pour vous entraîner !

Quizz PPL théorique : retrouvez 20 questions gratuites de la thématique Performance humaine et ses limites

QCM PPL Avion

Préparez-vous à l’examen théorique du PPL en répondant à ce QCM gratuit. Toutes les questions sont issues du programme de 2022.

Dans ces questions à choix multiples, une seule réponse est vraie :

1 : Lors de la phase d’éveil d’un stress sévère :
A. le champ de vision a tendance à s’élargir.
B. le cortisol diminue la vision du relief.
C. le champ de vision a tendance à se rétrécir.
D. l’adrénaline améliore la vision du relief.

2 : Lorsque l’on respire, l’échange des gaz dans l’organisme se produit dans les alvéoles des poumons :
A. l’oxygène passe des alvéoles dans le sang ; le dioxyde de carbone passe du sang dans les alvéoles.
B. l’oxygène et le dioxyde de carbone passent des alvéoles dans le sang.
C. l’oxygène et le dioxyde de carbone passent du sang dans les alvéoles.
D. l’oxygène passe du sang dans les alvéoles ; le dioxyde de carbone passe des alvéoles dans le sang.

3 : Lorsque vous volez à haute altitude, le masque à oxygène sert à réduire le risque :
A. d’hypoxie.
B. d’engourdissement des muscles.
C. d’hypoventilation.
D. de mal de l’air.

4 : On parle d’hypoxie lorsque le sang :
A. subit un apport excessif d’azote.
B. subit un apport excessif d’oxygène.
C. manque d’oxygène.
D. manque d’azote.

5 : Parmi les signes précurseurs de l’hypoxie, vous trouvez : 1 – la somnolence 2 – le rétrecissement du champ visuel 3 – les maux de tête 4 – l’élargissement du champ visuel 5 – l’augmentation du rythme cardiaque 6 – l’augmentation passagère des capacités intellectuelles
A. 1, 2, 3, 5, 6.
B. 1, 2, 3, 5.
C. 3, 4, 6.
D. 3, 6.

6 : Parmi les signes précurseurs de l’hypoxie, vous trouvez : 1 – la somnolence 2 – le rétrecissement du champ visuel 3 – les maux de tête 4 – l’élargissement du champ visuel 5 – la diminution du rythme cardiaque 6 – l’augmentation passagère des capacités intellectuelles
A. 3, 6.
B. 3, 4, 6.
C. 1, 2, 3, 5, 6.
D. 1, 2, 3.

7 : Parmi les sons qui dégradent l’audition, vous pouvez affirmer que :
A. les sons graves sont les plus néfastes pour l’oreille interne à court et long terme.
B. les sons graves sont les plus néfastes pour l’oreille externe à court terme.
C. les sons aigus sont les plus néfastes pour l’oreille externe à court terme.
D. les sons aigus sont les plus néfastes pour l’oreille interne à court et long terme.

8 : Pour consommer le moins possible de ressources mentales, vous pilotez :
A. en suivant des séquences préparées à l’avance, appelées schémas.
B. en construisant à chaque étape les actions à faire, d’après vos connaissances profondes.
C. en construisant à chaque phase une règle à partir des connaissances mémorisées et des schémas.
D. en déduisant des règles connues, la conduite s’appliquant aux évènements constatés.

9 : Pour contrer le mal de l’air chez un passager, vous : 1 – montez le chauffage 2 – augmentez la ventilation de la cabine 3 – l’occupez à autre chose (pilotage, etc.) 4 – le faites regarder dehors 5 – faites des décrochages 6 – battez des ailes
A. 1 – 3 – 5.
B. 2 – 3 – 4.
C. 1.
D. 5 – 6.

10 : Pour être moins sensible aux effets néfastes du stress vous pouvez :
A. utiliser des tranquillisants.
B. utiliser des stimulants.
C. consommer une petite quantité d’alcool quelques minutes avant le vol.
D. pratiquer une activité sportive de façon régulière.

11 : Pour lutter contre les effets de l’hyperventilation :
A. il faut respirer de l’oxygène.
B. il n’y a pas de remède.
C. il faut diminuer sa fréquence respiratoire.
D. il faut augmenter sa fréquence respiratoire.

12 : Pour se sortir d’un passage accidentel en IMC, il faut :
A. utiliser ses sensations d’accélération.
B. repasser en VMC au plus vite par un virage entre 45° et 60° d’inclinaison.
C. regarder un seul instrument : la bille.
D. se fier aux indications de l’horizon artificiel.

13 : Pour soulager un passager atteint du mal des transports, il faut qu’il :
A. fasse des mouvements rapides de la tête les yeux fermés.
B. garde la tête immobile et droite les yeux fermés.
C. fasse des mouvements rapides de la tête les yeux ouverts.
D. respire profondément en accentuant les mouvements abdominaux.

14 : Pour un pilote, l’utilisation d’automatismes :
A. est à bannir en toute circonstance.
B. soulage sa charge de travail en faisant appel à des savoir-faire qu’il maîtrise.
C. n’est approprié que pour des actions manuelles.
D. n’est approprié que pour des concepts intellectuels.

15 : Pour une prise de décision, le pilote qui a tendance à avoir un comportement du type « arrêtez de me dire ce que je dois faire ! » est catalogué dans le genre :
A. anti-autoritaire.
B. impulsif.
C. machiste.
D. résigné.

16 : Pour une prise de décision, le pilote qui a tendance à avoir un comportement du type « les autres sont mauvais » est catalogué dans le genre :
A. anti-autoritaire.
B. invulnérable.
C. impulsif.
D. résigné.

17 : Pour une prise de décision, le pilote qui a tendance à avoir un comportement du type « vous allez voir ce que je sais faire ! » est catalogué dans le genre :
A. anti-autoritaire.
B. machiste.
C. impulsif.
D. résigné.

18 : Pour voler en IMC sans risquer la désorientation spatiale et la perte totale du contrôle de votre aéronef, vous devez :
A. utiliser un aéronef certifié IFR.
B. limiter la durée du vol en nuage à environ 30 secondes.
C. limiter la durée du vol en nuage à environ 15 minutes.
D. passer une qualification IR sanctionnant un apprentissage du vol aux instruments, et l’utiliser sur un aéronef équipé pour ce genre de vol.

19 : Si vous voliez en IMC sans apprentissage, vous risqueriez d’être complètement désorienté :
A. si vous êtes sujet au mal de l’air.
B. si le vol est nocturne.
C. si ces conditions de vol durent plus d’une heure.
D. car il ya conflit entre votre référence visuelle (horizon artificiel) et votre référence vestibulaire (oreille interne).

20 : Un « voile noir » peut être provoqué par : 1 – une ressource 2 – une mise en descente brusque 3 – un virage à grande inclinaison 4 – un vol dos en palier 5 – une rafale latérale
A. 1 – 3.
B. 1 – 4.
C. 2 – 4.
D. 5 – 4.

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder aux réponses de ces questions de l’examen théorique PPL Avion !