Réussissez votre
Examen Aéronautique

Accédez à plusieurs milliers de questions corrigées couvrant les programmes officiels 2023 de l’ATPL, du théorique ULM, du PPL et PPL Hélicoptère. Révisez chapitre par chapitre, épinglez vos questions préférées, suivez votre progression grace à des statistiques détaillées et entraînez-vous de manière intensive avec nos examens blancs.

4,8/5 sur plus de 500 avis

Testez vos connaissance sur l’examen de l’ATPL théorique avec ce QCM !

QCM ATPL : 20 questions officielles issue du module Radionavigation

QCM ATPL Gratuit

Répondez à ces 20 questions issues du programme officiel de l’ATPL théorique 2022.

Dans ces questions à choix multiples, une seule réponse est vraie :

1 : Un pilote volant au FL 80 affiche un VOR dont l’altitude est 313 m. Étant en conditions standards, la distance maximale à laquelle le pilote peut espérer recevoir les signaux VOR est :
A. 100 NM.
B. 151 NM.
C. 120 NM.
D. 180 NM.

2 : Un point de déviation sur un HSI 5 points en mode APR RNAV (mode approche) correspond à :
A. 1 NM.
B. 2 NM.
C. 0.25 NM.
D. 0.5 NM.

3 : Un radar a les caractéristiques suivantes : – Longue longueur d’onde. – Rotation antenne : 5t/mn. Il s’agit probablement d’un radar :
A. de surveillance en route.
B. d’approche de précision.
C. de surveillance d’aéroport.
D. de surveillance de zone terminale.

4 : Un radar a une fréquence de récurrence de 800 impulsions par seconde. Quelles sont la portée maximale et la période de récurrence ?
A. 187,5 km; 1 250 microsecondes.
B. 187,5 km; 0,0125 microsecondes.
C. 325 NM; 0,125 microsecondes.
D. 325 NM; 1 250 microsecondes.

5 : Un radar ATC régional aura normalement une portée maximum de :
A. 200 NM.
B. 400 NM.
C. 300 NM.
D. 100 NM.

6 : Un radar ATC utilisé en approche a une vitesse de rotation de l’antenne élevée. Ceci afin de :
A. pouvoir compenser l’utilisation d’un faisceau très étroit.
B. pouvoir compenser l’utilisation d’une période de récurrence importante.
C. rafraichir rapidement les informations.
D. augmenter la rigidité de l’antenne par inertie.

7 : Un radar ayant une fréquence de récurrence de 1 200 PPS aura une portée maximale sans ambiguà¯té de :
A. 27 NM.
B. 270 NM.
C. 67,5 NM.
D. 135 NM.

8 : Un radar de surveillance des mouvements sol travaille dans la bande __________ avec une période de révolution de __________ par minute.
A. UHF; 200.
B. EHF; 20.
C. EHF; 1000.
D. SHF; 60.

9 : Un radar de surveillance des mouvements sol travaille principalement en bande SHF et non en EHF car :
A. la bande EHF ne dispose pas de suffisamment de canaux de fréquences.
B. les puissances émises en EHF sont plus dangereuses pour la santé des personnels.
C. en EHF on détecte plus l’humidité dans l’atmosphère.
D. l’EHF est plus chère.

10 : Un radar de surveillance en route utilisera vraisemblablement une fréquence de :
A. 150 Hz.
B. 350 MHz.
C. 600 MHz.
D. 100 Hz.

11 : Un radar météo avec un faisceau de 4° en azimut est utilisé en mode MAPPING. A quelle distance sera-t-il capable de détecter une ouverture de 1 NM de large dans une falaise face à lui ?
A. 15 NM.
B. 4 NM.
C. 45 NM.
D. 60 NM.

12 : Un radar météo émet à l’aide d’une antenne parabolique un faisceau ayant 4° d’ouverture. S’il utilise une longueur d’onde de 3 cm, le diamètre de l’antenne sera de :
A. 52.5 in.
B. 20 in.
C. 20 cm.
D. 52.5 cm.

13 : Un radar météo est réglé avec un range de 100 NM, il indique un grain à 50 NM. En passant sur un range de 50 NM, l’écho sur l’écran devrait être :
A. augmenté en taille et apparaître plus près du bas de l’écran.
B. augmenté en taille et situé plus près du bord de l’écran.
C. diminué en taille et situé plus près du bord de l’écran.
D. diminué en taille mais ne change pas de position sur l’écran

14 : Un radar météorologique embarqué en mode CONTOUR est utilisé pour :
A. visualiser des échos sol à longue distance.
B. visualiser des échos sol à courte distance.
C. identifier le relèvement des nuages.
D. identifier les zones de turbulences maximums dans un nuage.

15 : Un radar météorologique embarqué rayonne un faisceau de 5° avec une antenne parabolique. Si la longueur d’onde est de 4 cm, le diamètre de l’antenne est :
A. 87,5 in.
B. 87,5 cm.
C. 20 cm.
D. 56 cm.

16 : Un radar météorologique embarqué utilise un faisceau de 5°. Un nuage est détecté à 60 NM. Lorsque le tilt est positionné à +5°, l’écho du nuage disparait. En utilisant la formule par la tangente, déterminez la hauteur du nuage par rapport au niveau de vol de l’aéronef.
A. 31900 ft en dessous du niveau.
B. 31900 ft au-dessus du niveau.
C. 18000 ft au-dessus du niveau.
D. 15900 ft au-dessus du niveau.

17 : Un radar météorologique embarqué utilise une fréquence d’environ 9 GHz car :
A. la fréquence utilisée pénètre très facilement permettant de bons échos sol en mode MAPPING.
B. les petites longueurs d’onde permettent d’obtenir un écho quelle que soit la taille des gouttes.
C. la longueur d’onde est telle que seules les grosses gouttes d’eau donnent un écho.
D. il a une petite longueur d’onde et produit ainsi des échos de fréquences plus élevées.

18 : Un radar monochrome fonctionnant en mode CONTOUR, __________ et les représente par un trou au centre.
A. ajuste le gain pour exclure les échos au-dessus du niveau iso-échos.
B. annule les échos au-dessus du niveau iso-écho.
C. ajuste le gain pour exclure les échos en-dessous du niveau iso-écho.
D. est incapable de dessiner les échos au-dessus du niveau iso-écho à cause des limitations du système.

19 : Un récepteur DME embarqué ne se verrouille pas sur ses propres émissions réfléchies par le sol parce que :
A. le DME utilise la bande UHF.
B. les taux de récurrence d’impulsion sont variés.
C. elles ne sont pas sur la fréquence du récepteur.
D. le DME émet des impulsions doubles.

20 : Un récepteur satellite « ALL IN VIEW » est un récepteur :
A. surveille les 24 satellites.
B. suit les satellites sélectionnés.
C. suit les satellites les plus proches.
D. qui sélectionne et suit tous les satellites (en vue) et sélectionne les quatre meilleurs.

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder aux réponses de ces questions de l’examen théorique ATPL !